Forum pouvant contenir des propos violents et évoquer la sexualité.


AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [1] Entrée par la Rue Cyprès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lune Glaciale

avatar

Sexe : Masculin
Age : Plus âgée que quiconque ne pourrait compter.

Vêtements : Voilée de nuages et parée d'argent.

Classe d'arme : Astre céleste.
Classe pro : Dispensatrice de lumière.


MessageSujet: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Lun 7 Juin - 16:32

[1] ENTREE PAR LA RUE CYPRES

Description: Le passage entre la place et la rue Cyprès est très marqué. A peine a-t-on passé les belles et grandes habitations que l'on trouve un ensemble de demeures entassées les unes sur les autres, délabrées de toutes parts. Il en est de même pour la population. Les nobles richement vêtus deviennent petit peuple aux vêtements déchirés.

Lieu contrôlé par la Guilde Noire:
Bloque l'accès aux lieux [2] et plus des quartiers de la Guilde Noire à tous les non-membres de la Guilde.
Si la Résistance tient cette rue ainsi que le sujet "[1] Entrée par la rue des Djinns", les pré-requis en caractéristiques pour prendre le lieu [2] baissent de moitié.

Pour que les non-membres de la Guilde puissent accéder au lieu:
Vous devez venir à bout des gardes et posséder un total de 75 points d'intelligence répartis entre vous et vos alliés pénétrant ce lieu.

Déplacements possibles:
- La rue Cyprès
- Un autre lieu du quartier central


Dernière édition par Lune Glaciale le Jeu 10 Jan - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céryste Crisin

avatar

Sexe : Masculin
Age : 33 ans

Vêtements : Un large pantalon de lin brun, et un haut un peu plus foncé, à boutons pour le haut de l'habit, presque doré et disposant d'un capuchon.

Classe d'arme : Magicien
Classe pro : Alchimiste

Réputation : 1


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Mar 15 Fév - 1:41

9

Crisin sauta sur la place en compagnie des autres combattants du groupe. Et ce fut le commandant qui fendit un premier crâne en prenant un soldat par surprise. Dès lors, les soldats des alentours et des quatre coins de la place accoururent. Et finalement, ce fut un peu plus d'une trentaine de soldats qui accoururent. La situation semblait un peu plus critique. Mais pas deséspérée. Tous brandirent leurs armes et se mirent en position de combat. Les guerriers devant les magiciens paraient les premiers coups portés, tandis que derrière les archers tirèrent leurs flèches. 2 coups fatals. Plus que 32 soldats à abattre.

Les aéromants, de leur côté, lançaient tantôt quelques enchantements aux guerriers tandis que d'autres fois, ils retardaient l'arrivée des autres soldats ou tentaient de contrer les flèches qui fusaient sur eux. Les pyromants et les géomants criblaient la place de jets de flammes et de terre. Une boule de feu bien placée en plein visage mis hors de combat un archer. Quant aux hydromants, dont Céryste, ils tentaient de soutenir les leurs par diverses eaux soignantes qui réussissaient plutôt bien leur but.

"Attention Elak! cria l'un des archers."

Mais le groupe de combat ne vit pas les trois brigands qui arrivèrent discrètement dans leur dos. Un pyromant fut égorgé. Et avant que les deux autres n'abattent leurs coups sur Céryste et l'un des aéromants, ceux-ci se retournèrent et purent les propulser au loin par une propulsion d'eau et une bourrasque de vent. L'un des brigand se cogna gravement la tête contre un mur et fut aussitôt hors combat. Mais ce fut sans compter la flèche qui transperça le dos de l'aéromant et le fit giser mort au sol. Le dernier brigand fut tué par un coup d'épée efficace.

De son côté, Céryste, quelque peu attristé par la mort de ses étudiants, fit jaillir un jet d'eau sur un autre combattant qui bascula sur le sol, ce qui permit à un guerrier de lui enfoncer son arme en plein coeur, juste avant de se faire trancher la tête...


"C'est la dernière fois que je laisse mes élèves participer à un tel raid, lança Céryste au commandant qui se battait vaillamment.
- Si toutefois nous ressortons de cette bataille indemme... lui rétorqua un autre magicien."

Et le combat continuait, pendant que les troupes faiblissaient. Les effectifs étaient maintenant de 16 pour la Résistance contre 29 pour la Guilde. Le combat était rude. Mais les résistants possédaient au moins une chose que la Guilde ne possédait pas: la magie.

[Souffle de feu: Accès au sujet autorisé. Si tous les membres de la Guilde Noire sont vaincus, la Résistance prend possession du sujet de lieu.]


Dernière édition par Céryste Crisin le Dim 20 Fév - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bruleciel.forumplatinum.com/t725-ceryste-crisin-journal#3
Céryste Crisin

avatar

Sexe : Masculin
Age : 33 ans

Vêtements : Un large pantalon de lin brun, et un haut un peu plus foncé, à boutons pour le haut de l'habit, presque doré et disposant d'un capuchon.

Classe d'arme : Magicien
Classe pro : Alchimiste

Réputation : 1


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Dim 20 Fév - 19:05

10

La bataille était de plus en plus fatiguante. Déjà 3 guerrier de plus du clan adverse étaient tombés, contre un pauvre magicien pour les résistants. Certes, les chiffres semblaient plutôt positifs, mais la perte d'un membre au sein du groupe n'engendra rien d'autre que de la tristesse. Actuellement, cela provoquait plutôt de la colère et de la rage qu'autre chose. Mais les magiciens savaient que ces émotions ne feraient que les affaiblir, et ils se contrôlaient au mieux. Quant à Céryste, il faisait partie de ceux qui ne se laissaient que très peu submerger par les émotions.

Céryste optait une stratégie de combat plus offensive. Laissant aux autres hydromants le soin d'emplir les combattants d'énergie par humidité et eaux magiques, lui se chargait de ralentir les adversaires en alourdissant d'eaux leurs vêtements et leurs amures. Ce furent deux utilisations de ce pouvoir qui permirent à un guerrier de tuer deux autres soldats de la Guilde. Mais Céryste ne fit pas attention à la flèche qui vint lui trancher l'épauile assez profondément, avant de s'échouer au sol. Céryste poussa un horrible mugissement. Le guerrier devant lui se retourna et, dans son mouvement, se prit une hache qui lui trancha la tête. Une flèche arriva immédiatemment dans la tête de l'assassin, et Céryste se vit secourir par un géomant qui recouvrit sa cicatrice d'une terre régénératrice. L'hydromant souffrait énormément et commençait à perdre espoir sur l'issu du combat. Petit à petit, les têtes tombaient, et les résistants étaient toujours en infériorité numérique. Ils n'étaient plus que 14 à lutter contre 23 membres de la Guilde. Il restait une majorité d'archers de l'autre côté, accompagnés de quelques brigands et guerriers. Tant que les combattants au corps à corps n'étaient pas éliminés, il serait difficile d'attendre ces archers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bruleciel.forumplatinum.com/t725-ceryste-crisin-journal#3
Céryste Crisin

avatar

Sexe : Masculin
Age : 33 ans

Vêtements : Un large pantalon de lin brun, et un haut un peu plus foncé, à boutons pour le haut de l'habit, presque doré et disposant d'un capuchon.

Classe d'arme : Magicien
Classe pro : Alchimiste

Réputation : 1


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Mer 23 Fév - 1:40

11

Le jour commençait à se lever, et la bataille continuait à durer. Les pyromants commençaient à s'essouffler, mais les hydromants les soutenaient en restaurant régulièrement leur énergie magique. Leurs boules de feu avaient mis hors d'état de nuire deux archers de plus, tandis que les archers résistants en avaient éliminé un de plus. De l'autre côté, les archers de la Guilde avaient tué un nouveau guerrier, il ne restait plus que le commandant, tentant de se battre avec les quelques guerriers restant. Céryste l'aidait comme il pouvait. A nouveau, il utilisa une propulsion d'eau qui fit tomber un soldat au sol, et que le commandant put aisémment achever. Il utilisa également une explosion d'eau afin d'éloigner un autre combattant du dernier guerrier debout. Les jets de pierre des géomants permettaient tout aussi bien d'aveugler et de ralentir les guerriers ennemis, jusqu'à ce que l'un d'eux ne meure une flèche en plein coeur.

Céryste, comme tous les autres combattants à vrai dire, commençait à fatiguer. Mais il semblait qu'il ne pouvait pas dormir avant un moment encore. Derrière lui, quelques brigands tentaient de les prendre par surprise, mais il ne faisait même plus assez attention à ce qui l'entourait pour être en capacités de se défendre. Sa blessure l'hébêtait. Aussi, lorsqu'un archer réussit à trancher la gorge d'un brigand, cas assez exceptionnel soulignons le, ou encore quand un pyromant put en mettre un autre hors d'état de nuire, il ne le remarqua même pas, et conitnua à se pré-occuper du commandant, seul face à tous, qui se battait vaillamment, avec une détermination exemplaire.


"Vous tenez le coup? Nous pouvons toujours battre en retraite. Sans vous, nous aurons du mal à remporter la bataille, lança le magicien au commandant.
- Ne vous inquiétez pas, j'ai encore toute mon énergie! lui répondit-il."

Et face aux 17 adversaires, les 12 résistants continuèrent à se battre, pour enfin pouvoir tenir une partie de la place et renverser la situation à leur avantage. Il fallait faire vite, les soldats de la Guilde n'allaient pas tarder à reprendre leurs positions!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bruleciel.forumplatinum.com/t725-ceryste-crisin-journal#3
Céryste Crisin

avatar

Sexe : Masculin
Age : 33 ans

Vêtements : Un large pantalon de lin brun, et un haut un peu plus foncé, à boutons pour le haut de l'habit, presque doré et disposant d'un capuchon.

Classe d'arme : Magicien
Classe pro : Alchimiste

Réputation : 1


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Dim 27 Fév - 21:51

12

Allez, la bataille parvenait à son terme. L'issue du combat semblait encore indéterminée, mais les résistants ne perdaient pas espoirs. Les deux pyromants devenaient plus précis que jamais et lancèrent chacun deux boules de feu qui mirent sur la touche trois pauvres archers de la Guilde. Malheureusement, l'un des deux magiciens tomba à cause de l'une des flèches tirée par l'ennemi. Le commandant, lui, tua facilement un brigand et un autre guerrier qui se dressait sur sa route, par deux coups d'épées bien placés. Les aéromants, eux aussi, envoyèrent deux guerriers au tapis en les projettant avec de fortes bourrasques de vent, tête la première contre des murs. Les autres magiciens s'attelaient à soutenir leurs alliés par divers pouvoirs de soins et de soutien.

Au milieu de tout ça, Céryste perdait beaucoup de sang. Un géomant lui avait a recouvert sa blessure d'une terre cicatrisante, et Céryste avait dévié la trajectoire d'une flèche l'ayant menacé de mort en guise de remerciement.


"Il nous faut des renforts, cria-t-il aux autres combattants.
- Comment voulez-vous faire ça, lui cria un archer.
- Quelqu'un devrait peut-être retourner sur la rue des Djinns et demander à des renforts d'attaquer la place.
- Je pense plutôt qu'il faut se battre tous ensemble. La moindre perte peut nous être fatale, répondit-il à Céryste.
- L'archer a raison, cria le commandant. Restons là, et achevons ces salops. Qu'ils se vident tous de leur sang."

Céryste, après un temps de pause, acquiesca d'un signe de tête. Effectivement, ils avaient déjà perdu assez d'hommes pour que l'un d'entre aille chercher des renforts. Il fallait faire avec. Et de toute façon, les renforts arriveraient surement trop tard. Lui-même devait se battre de toutes les forces qui lui restaient, malgré son bras. Aussi se remit-il en posture de combat, prêt à affronter les autres.

Résistance: 11
Guilde Noire: 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bruleciel.forumplatinum.com/t725-ceryste-crisin-journal#3
Céryste Crisin

avatar

Sexe : Masculin
Age : 33 ans

Vêtements : Un large pantalon de lin brun, et un haut un peu plus foncé, à boutons pour le haut de l'habit, presque doré et disposant d'un capuchon.

Classe d'arme : Magicien
Classe pro : Alchimiste

Réputation : 1


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Jeu 3 Mar - 4:55

13

Ca y est, les résistants se trouvaient en supériorité numérique! Comment était-ce seulement possible? En tous les cas, le champs de bataille devenait plus clair. Il ne restait que deux guerriers que le commandant n'eut pas beaucoup de mal à éliminer, après que Céryste les ait tous deux fais basculer au sol par deux jets d'eau sortant chacun d'une main de l'hydromant. Dorénavant, il ne restait que des archers. Des archers talentueux, certes, mais bien faiblement protégés. Ils eurent tout de même l'avantage de pouvoir viser face à eux maintenant que plus aucun allié n'obstruait leur champs de vision. Aussi ce furent deux archers et un pyromant qui reçurent des flèches mortelles. De l'autre côté, deux flèches avaient touché les archers de la Guilde, et une boule de feu totalement brûlé le visage d'un autre, que le commandant n'eut aucun mal à anéantir dans une charge frénétique. Deux autres archers subirent le courroux de cette attaque et tombèrent aussitôt raid morts sur le sol.

Les trois archers restant, remarquant leur position d'infériorité, tentèrent de prendre la fuite. Mais ce fut sans compter les aéromants qui les mirent en déroute avec des bourrasques de vent, et l'archer restant tirer trois flèches d'une précision extrême, anéantissant les derniers combattants ennemis.

Céryste soupira de soulagement. La bataille était terminée, et ils l'avaient remporté. Et grâce aux vaillants combattants morts pour la Résistance. Presque une dizaine de magiciens. Les géomants restant recouvrirent silencieusement les cadavres d'un fin cercueil de roche. Et tous les combattants rangèrent leurs armes, baissèrent la tête, et se recueillirent. Ils étaient la gloire de la cité.


"J'espère que tout ceci n'aura pas servi à rien, lança Céryste d'une voix grave.
- C'était un sacrifice nécessaire, Crisin. Vous savez très bien qu'il ne peut y avoir de guerre sans morts.
- Alors terminons vite cette guerre.
- Pour cela, nous devrions dissimuler les corps avant le levé du jour, et nous cacher dans ces appartements à l'entrée de la rue, continua le commandant. Chers magiciens, je vous laisse le soin de retourner dans la rue des Djinns prévenir de notre victoire, et demander l'assaut de la place."

Aussitôt dis, deux aéromants retournèrent dans la rue Cyprès en utilisant leurs dons pour aller d'un pas le plus rapide possible. Quant au reste de la petite troupe, ils cherchèrent une habitation abandonnée et en trouvèrent une à quelques demeures de la place. Et tandis que le commandant enfonçait la porte, les autres allèrent trainer les blocs de roches de leurs amis et les trentes autres corps de la Guilde. Une tâche éreintante, mais ils firent vite. En près d'une heure, tous les corps se trouvaient rassemblés dans la cave. Les géomants les recouvrirent de terre pour appaiser l'odeur nauséabonde et empêcher que des maladies ne puissent les atteindre. La cave se transforma en un immense champs de terre. Céryste et les autres hydromants prirent le soin de nettoyer la place du sang qui avait coulé par leurs puissants jets d'eau. Heureusement pour eux, personne d'autre ne s'était manifesté avant qu'ils ne puissent tous se dissimuler dans la demeure. Toute trace de la bataille avait été effacée sous les ultimes efforts du groupe.

"Maintenant dormez, dit le commandant après qu'ils se soient tous installés dans différents coins de la pièce. Je réveillerai l'un d'entre vous plus tard pour monter la garde à ma place.
- Je resterai en votre compagnie, lança le dernier pyromant encore vivant."

Et sous les hochements de tête de tous, y compris celui de Céryste, tous s'endormirent, laissant leur vie entre les mains de leurs deux camarades, et quittant la réalité vers de beaux rêves de victoire et d'horribles cauchemards de mort.

Résistance: 8
Guilde Noire: 0
Mini-quête terminée, les joueurs membres de la Guilde battent en retraite et le sujet passe aux mains de la Résistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bruleciel.forumplatinum.com/t725-ceryste-crisin-journal#3
Céryste Crisin

avatar

Sexe : Masculin
Age : 33 ans

Vêtements : Un large pantalon de lin brun, et un haut un peu plus foncé, à boutons pour le haut de l'habit, presque doré et disposant d'un capuchon.

Classe d'arme : Magicien
Classe pro : Alchimiste

Réputation : 1


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Jeu 17 Mar - 16:37

14

Céryste s'était réveillé de bon matin, après un long et doux sommeil. A son réveil, de bruyants sons de voix l'atteignaient. Le bruit presque d'une foule. Qui était-ce? Des membres de la Résistance, déjà? Il ouvrit les yeux et découvrit que la plupart de ses camarades avaient disparus, tandis que quelques uns dormaient encore. Il se leva et alla rejoindre la fenêtre donnant sur la rue Cyprès. Effectivement, les membres de la Résistance avaient rejoin la zone pour leur permettre de tenir la position. Des archers se tenaient aux fenêtres d'en face, faisant le guet sur les éventuelles attaques ennemies. Un groupe de magicien s'était installé dans la rue pour préparer quelques potions. Et des guerriers tenaient position à l'avant et à l'arrière de la rue.

Les citoyens descendus dans la rue pour remercier mille fois les membres de la Résistance recevaient des rations de nourriture pour subvenir à leurs besoins, tandis que certain demandaient à intégrer les rangs du groupe. C'était une belle victoire, joliement récompensée par les sourires et embrassades de la population délaissée par le nouveau gouvernement. Tout ce qui intéressait la Guilde, c'était la richesse, et les citoyens se retrouvaient totalement mis de côté, dans une cité devenue dangereuse et insalubre. Les épidémies d'ailleurs ne cessaient de s'accroître, et seuls les plus riches avaient la possibilité de se payer des soins.

Céryste descendit dans la rue. Un groupe se préparait à se rendre à l'auberge du Dragon Noir avec une forte somme d'argent afin de récupérer plus de vivres. Il n'aimait pas manquer d'activité. Aussi se proposa-t-il pour accompagner le petit groupe.


"Je vous accompagnerai. Ma magie pourra vous être utile.
- Nous vous acceptons avec plaisir dans le groupe, déclara un autre commandant de la Résistance que le magicien n'avait encore jamais vu."

[Fin de phase du scénario]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bruleciel.forumplatinum.com/t725-ceryste-crisin-journal#3
Malia Dias

avatar

Sexe : Féminin
Age : 20 ans

Vêtements : Robe aux tissus de couleur rouge, ocre, orange et jaune.

Classe d'arme : Dacensomante
Classe pro : Danseuse

Réputation : 0.5


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Jeu 10 Jan - 23:29

Arrivée par la place du marché de l’Allée d’Honneurs
N° 4

Ca y est ! Elle avait réussi la première phase de la mission : se faire obéir des soldats. Malia avait eu raison de se servir du nom de Déric Gruland et de leur soi-disant « réunion » aux abords de la place pour intimider les soldats. Les soldats, sans pour autant la respecter ou lui faire confiance, n’osaient pas lui désobéir et pour organiser toute cette troupe il y avait bien besoin de ça !

En chemin, Malia avait vite fait le tour des soldats présents. Une grande majorité, 31 en fait, étaient des guerriers, 6 étaient des renards et 13 étaient des archers. Elle n’avait pas réellement encore pensé à une stratégie. Néanmoins, l’effet de surprise serait pour eux. Elle comptait aussi mettre les guerriers avec des boucliers dans les premières lignes pour contrer au maximum l’effet des archers et foncer le plus rapidement possible vers les lignes ennemies. Les guerriers feraient le plus gros du travail, les archers tireraient sur les autres archers seulement pour pas toucher d’amis et les renards, dont elle-même, essaieraient d’aider au mieux là où il y avait besoin d’aide, mais surtout ils avaient priorité de tuer les magiciens.

La pluie s’était réduit de nouveau à quelque chose de fin, et pour quelqu’un qui s’était abrité pour ne pas être mouillée, Malia regrettait maintenant qu’il ne pleuve des cordes. En effet, la nuit était claire. Les nuages étaient toujours au dessus d’eux et obscurcissaient les alentours, mais une bonne pluie diluvienne les aurait aidés à rester hors de vue plus longtemps. Quoiqu’il en soit, la pluie qui tombait en ce moment allait devoir leur suffire.

Malia prit le temps de faire s’arrêter les soldats peu avant les derniers endroits où ils ne risquaient pas d’être vus par les sentinelles résistantes. Là elle prit le temps de leur expliquer ce qu’elle avait pensé comme plan d’attaque. Avec le peu de temps qu’on lui avait donné et les troupes qui étaient à sa disposition, elle pensait avoir fait au mieux et aucun soldat ne disait quoi que ce soit. Elle espérait seulement qu’ils n’étaient pas trop terrorisés pour oser dire quoi que ce soit, fût-ce une remarque intelligente.

Et oui, c’était bien gentil de la part de Déric Gruland d’envoyer Malia se faire tuer, mais quitte à envoyer quelqu’un, une personne avec un peu plus de stratégie militaire en tête aurait de plus grande chances de réussir, non ? C’était tout de même le but principal de la mission. On ne pouvait décemment pas envoyer cinquante personnes se faire tuer volontairement, si ? Quoiqu’il en soit il était maintenant l’heure. La nuit était sombre, la pluie battait et les soldats ne semblaient pas réticents à un peu de combat.
Malia décida donc de lancer l’assaut sur la Résistance.

« Allons-y ! N’oubliez pas, les boucliers en première ligne. Les archers, quant à vous, tirez à vue, mais stoppez dès que les lignes se rencontrent. Concentrez vous ensuite sur les archers ennemis. Les renards avec moi, tuer tous les magiciens qui passent sous vos dagues ! Vous êtes prêts ? En avant ! »

[Début de la quête “Contre-attaque“]
Membres de la Guilde = 50 + Malia
Résistants = 40
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Dias

avatar

Sexe : Féminin
Age : 20 ans

Vêtements : Robe aux tissus de couleur rouge, ocre, orange et jaune.

Classe d'arme : Dacensomante
Classe pro : Danseuse

Réputation : 0.5


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Ven 11 Jan - 23:39

N° 5

Les soldats de la Guilde chargeaient maintenant. Ils faisaient le moins de bruit possible, mais le bruit d’une armure ça s’entend, surtout si la personne qui la porte coure avec. La pluie aidait cependant à cacher ce bruit. Mais Malia espérait qu’ils étaient assez proches pour prendre les Résistants de surprise. Effectivement, la pluie fit apparaître d’un coup la palissade en bois construit rapidement par la Résistance sur leur nouveau front. Les archers s’étaient arrêtés et tiraient maintenant des flèches sur les premières lignes ennemies. L’effet de surprise fit effet et une partie des Résistants tombèrent sous les traits de fer. Mais si plus d’ennemis avaient été touchés, c’aurait été préférable. Malgré leur surnombre, ils n’étaient absolument pas sûrs d’avoir la victoire.

Puis, le temps que les archers bandent de nouveau leur arc, l’ennemi avait eu le temps de se mettre en formation et les archers de la Résistance décochaient à leur tour une volée de flèches sur les premières lignes de la Guilde. La tactique de Malia avait prévu ce coup et tous les soldats qui en avaient un levèrent leur bouclier pour se protéger. Cette tactique marcha assez bien, quelques hommes furent touchés malgré ces protections, mais une large majorité avait pu se protéger. La phase de combat s’amorçait maintenant.

Les guerriers étaient rentrés dans les lignes ennemies, les archers restés derrière visaient maintenant comme ils le pouvaient les archers de la Résistance. A ce moment, les premiers sorts des magiciens frappèrent les troupes. Malia n’avait pas prévu de contre-mesures contre la magie car elle y connaissait encore moins que l’arc et l’épée. Néanmoins elle s’efforça de noter d’où provenaient les boules de feu et autres rafales de vent pour pouvoir se rapprocher des magiciens dès qu’elle le pourrait. Pour l’instant la mêlée était encore trop forte et elle n’osait trop s’approcher.

Mais bientôt, après qu’un soldat de la guilde mis à terre un membre de la Résistance, elle vit une ouverture vers un pyromant qui envoyait des boules de feu à tout va. Elle saisit donc l’occasion et se précipita vers lui. Le chemin était resté ouvert du fait que les guerriers de la Résistance était en sous nombre. Malia avait sa dague pointée vers le magicien et celui-ci trop occupé à lancer ses sorts un peu plus loin ne vit la renarde qu’au dernier moment, celui où la dague déchirait son cou. En se retournant pour faire de nouveau face à la mêlée, elle vit qu’un autre renard avait atteint un mage et qu’il n’en restait plus qu’un. Celui-ci se trouvait en face de Malia, derrière l’autre renard. Malia avait commencé à courir vers lui, mais il avait déjà commencé à lancer un autre sort. Le deuxième renard ne l’avait pas vu et se prit le sort de l’hydromant de plein fouet. Il fut propulsé par l’explosion à quelques mètres. Malia n’était pas dans le rayon de l’explosion et ne subit que peu de dégâts. Elle en profita pour parcourir la distance qui la séparait du magicien pour lui porter le même coup qu’au premier. Mais celui-ci avait vu le coup venir et essaya d’esquiver la dague. Malia, étant plus agile et plus habile, fit volte-face et abaissa sa dague au niveau du cœur de l’hydromant. Celui-ci ne put éviter le coup et tomba à terre.

Malia se retourna de nouveau vers la mêlée et essaya de comprendre où en était le combat : Les soldats combattaient toujours entre eux, il ne semblait pas qu’un des deux groupes ait le dessus sur l’autre. Les archers quant à eux continuaient à se tirer dessus, mais cette fois, les archers de la Résistance avaient un avantage de par leur placement et leur vue sur le combat. Malia décida donc de s’occuper ensuite des archers.

Membres de la Guilde = 36 + Malia
Résistants = 25
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Dias

avatar

Sexe : Féminin
Age : 20 ans

Vêtements : Robe aux tissus de couleur rouge, ocre, orange et jaune.

Classe d'arme : Dacensomante
Classe pro : Danseuse

Réputation : 0.5


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Mar 15 Jan - 20:56

N° 6

La bataille faisait rage depuis un moment déjà et Malia commençait à fatiguer. En effet, elle n’avait pas prévu de lancer un assaut sur les barricades ennemies cette nuit. Elle tout ce qu’elle avait demandé, c’était de faire un tour tranquillement pour prendre l’air frais et se remettre les idées au clair. Mais maintenant elle était en plein combat avec la Résistance pour reprendre l’entrée de la Rue Cyprès. Et à cause de la petite nuit, très agitée d’ailleurs, qu’elle avait passé, Malia se sentait fatiguer petit à petit. Heureusement, l’adrénaline due aux bruits de chocs entre les armes et aux flèches sifflant dans l’air entre les deux groupes d’archers lui permettait d’être vigilante et consciente de tout ce qui l’entourait. Ses yeux ne loupaient rien.

D’ailleurs, la fatigue pouvait aussi être due à la longueur du combat. L’assaut avait été lancé en milieu de nuit et déjà le jour se levait, le soleil piquant l’horizon de ses rayons aux lueurs rouges et ors. Le ciel, lui, était caché par des nuages qui annonçaient une journée grise et sombre. Le soleil commençait à réchauffer les pavés des rues de la cité, mais un courant d’air froid venait souffler sur quiconque espérait récupérer cette chaleur.

Malia se trouvait dans la mêlée, aidant du mieux qu’elle pouvait quiconque en avait besoin. Parfois, quand un archer s’approchait de trop près, elle se dirigeait vers lui pour essayer de le tuer. A un moment Malia avait essayé d’aller s’occuper des archers, mais ils l’avaient repérée et lui avaient décoché des flèches. Malia les avait esquivées de peu et n’osait plus s’avancer vers eux sans couverture. C’est pourquoi elle était au milieu de la mêlée et coupait de son couteau tous les cous des résistants qui étaient à sa portée.

Puis, voulant essayer une nouvelle fois de s’approcher des archers pour en tuer un ou deux, elle s’écarta du groupe et s’isola en essayant de passer inaperçue. Seulement, bien que les archers ne l’aient pas encore vue, un guerrier qui avait terrassé le membre de la Guilde avec lequel il combattait l’avait suivie. Il tenta alors d’abattre son imposante épée sur elle. Sentant qu’il y avait du mouvement derrière elle, Malia se retourna pour voir une ombre lever son épée au-dessus de sa tête. Elle tenta d’esquiver, et réussi assez bien. Seule une partie de sa jambe avait été touchée, mais de façon superficielle. Sans pour autant l’empêcher de combattre, cette entaille l’empêchera désormais d’utiliser son plein potentiel face à ses adversaires.

Malia, se retournant pour faire face au guerrier recula de quelques pas. Ils se toisèrent quelques secondes et le guerrier, jugeant surement que l’entaille à la jambe de la renarde l’empêcherait de bouger dans tout les sens, décida de lancer son attaque. Il essaya de faucher Malia avec un coup large de son épée. Malia le vit immédiatement et recula encore de quelques pas pour éviter le large mouvement d’attaque que venait de faire le guerrier. Elle décida de riposter immédiatement en profitant de la perte d’équilibre du guerrier après ce large mouvement pour asséner un coup de dague au niveau de l’aisselle, là où la jointure de son armure marque une faille. Malheureusement, la jambe de Malia lui fit mal et plia sous la douleur. L’attaque de Malia perdit de sa précision et son attaque dévia et la dague alla rayer le fer de l’armure plutôt que de se planter dans la chair du guerrier.

Celui-ci repris position rapidement et tenta d’asséner encore un coup à la danseuse par un mouvement ascendant en diagonal. Les réflexes de la danseuse n’étant pas affectés par sa blessure, celle-ci se pencha sur le coté pour se retirer de la trajectoire de la lame. En se redressant, elle brandit sa dague, lame vers le haut pour que celle-ci puisse passer sous le casque du guerrier. Celui-ci, ne pouvant revenir en garde et ne pouvant bouger pour esquiver la lame la vit s’enfoncer dans sa mâchoire de manière verticale. Il tomba raide mort sur les pavés devant Malia.

« Tu crois que parce que tu m’as entaillé la jambe tu fais le poids contre moi ? Tssss. Tu m’as fait perdre du temps ! »

Malia se tourna alors vers les archers. Elle se rendit compte que son combat avec le guerrier l’avait rapproché de leur position. Ceux-ci étaient toujours aussi concentrés sur les archers de la Guilde et n’avaient pas vu Malia s’approcher d’eux, ou alors avaient pensé que le guerrier pouvait s’en occuper seul et ne lui portait donc aucune attention. Il n’en restait plus tant que ça et Malia décida qu’il était temps d’en finir avec eux.

Membres de la Guilde = 23 + Malia
Résistants = 14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Dias

avatar

Sexe : Féminin
Age : 20 ans

Vêtements : Robe aux tissus de couleur rouge, ocre, orange et jaune.

Classe d'arme : Dacensomante
Classe pro : Danseuse

Réputation : 0.5


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Ven 18 Jan - 13:37

N° 7

Malia regardait une dernière fois les alentours du combat. Pour la Résistance, il ne restait que quelques guerriers et des archers. Le constat n’était pas meilleur pour la Guilde mais il restait plus d’archers et de guerriers que pour la Résistance. Malia repéra même un renard encore debout au milieu de la mêlée. L’avantage semblait être pour la Guilde. Mais la Résistance n’en démordais pas : les guerriers protégeaient les archers du mieux qu’ils pouvaient. Mais ils étaient en sous nombre par rapport aux guerriers de la Guilde et une partie de ceux-ci se détachèrent de la mêlée pour se rapprocher des archers.

Malia se rapprocha d’eux et se mit juste derrière la première ligne avec des boucliers. Elle avait ainsi plus de chance de se rapprocher sans problèmes de la ligne d’archers qui tenaient encore en respect ceux de la Guilde. La petite troupe de guerriers commença à marcher plus vite vers les archers. Le bruit des armures devait alors avoir attiré l’attention des archers puisqu’ils se retournèrent dans notre direction et commencèrent à bander leurs arcs pour tirer. Ils lancèrent leur première salve.

Malia ne détourna pas la tête, mais elle entendit un corps ou deux tomber par terre. Elle continua à avancer derrière la première ligne, la carrure du guerrier la cachant des archers et la protégeant suffisamment des flèches tirées. En attendant, les archers avaient encore bandé leurs arcs et avaient tiré une nouvelle volée de flèche. Cette fois Malia n’entendit absolument rien sinon les bruits des pointes de flèches rebondissant contre les armures ou se fichant dans le bois des boucliers. Les guerriers continuaient d’avancer en attendant.

Malia resta encore derrière les guerriers jusqu’à la troisième salve de flèche. Elle attendit que ceux-ci décochent leurs flèches et s’élança de la ligne de guerrier, lame levée vers les archers. Elle du parcourir quelques mètres encore, mais entendit les guerriers qui la suivaient au pas levé. Néanmoins, elle prit de l’avance sur les autres du fait qu’elle ne portait pas d’armure lourde. Elle rencontra donc en première les archers.

Elle rencontra de plein fouet le premier archer qui se dressait sur son chemin, et celui-ci para la dague de Malia par la sienne. Mais Malia rigola quand ils se retrouvèrent au corps à corps. En effet, celui-ci était un archer et savait tout de même moins bien utiliser une dague que son arc. Malia vit soudain que les autres archers essayaient de l’encercler car elle était la première arrivée. Elle bondit alors avec légèreté et habitude en arrière, mais se rattrapa moins bien, du à son entaille à la jambe. Là les guerriers la dépassèrent de nouveau et foncèrent sur les archers qui étaient alors à portée de lame. Ce qui s’ensuivit fut rapide et brutal. Les guerriers ne s’arrêtaient même pas et levaient leurs boucliers à hauteur de torse pour se protéger des dagues des archers. La plupart, renversés, restèrent à terre le souffle coupé par la violence de la rencontre. Les guerriers les achevèrent alors et ne laissèrent aucun survivant.

Malia se retourna pour regarder ce qu’il advenait des guerriers restants et vit qu’ils finissaient eux aussi de leur coté. Les guerriers de la Résistance encore en vie prirent alors conscience que la bataille était terminée pour eux et tentèrent de fuir plus loin vers la Rue Cyprès. Les soldats de la Guilde ne leur coururent pas après, mais les archers bandèrent leur arc pour tirer. Leurs flèches abattirent deux hommes et en blessèrent un. Celui-ci ne put plus bouger, tandis qu’un dernier guerrier réussit à se mettre hors de portée des flèches des archers. Malia se détourna alors du guerrier, le laissant à la merci des autres soldats.

Membres de la Guilde = 17 + Malia
Résistants = 1 (mais fuit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Dias

avatar

Sexe : Féminin
Age : 20 ans

Vêtements : Robe aux tissus de couleur rouge, ocre, orange et jaune.

Classe d'arme : Dacensomante
Classe pro : Danseuse

Réputation : 0.5


MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   Ven 18 Jan - 21:29

N° 8

Malia marcha un peu vers la place du marché d’où ils venaient. Là elle vit une autre troupe arriver. Etait-ce des renforts ou simplement des gens qui arrivaient pour finir leur boulot car le conseiller de la Guilde Noire ne croyait pas Malia capable de s’en charger ? Quoiqu’il en soit, Malia resta là debout, les attendant pour les accueillir. Elle avait pris le commandement de cette unité et donc elle le garderait jusqu’à ce que sa mission soit finie. Or elle ne l’était pas encore puisqu’aucune troupe de la Guilde ne gardait la barricade de la rue.

« Madame ? »

Madame ? Malia tourna la tête pour voir qui l’appelait ainsi. Elle vit alors un soldat de la Guilde s’approcher d’elle. Pourquoi l’appelait-il madame ? Etait-ce un moyen de se moquer d’elle ? Non, elle vit dans ses yeux et dans ses actes surtout, que le guerrier l’avait appelée ainsi par respect. Vu qu’elle n’était pas dans l’armée, le seul terme respectueux qu’il avait du trouver était ce mot. Elle se tourna vers lui et lui répondit :

« Oui ? »

« J’ai vu que vous étiez blessée, je vous apporte donc un bandage pour que vous vous l’appliquiez. »

Malia fut prise de court, jamais elle n’avait pensé qu’un soldat de la Guilde, autre qu’Eyin bien sûr, puisse lui porter un quelconque intérêt autre que celui qu’un chien portait à une chienne en chaleur. Elle prit donc le bandage que lui tendait l’homme et l’appliqua sur sa jambe endolorie. Elle se releva ensuite pour répondre au soldat.

« Merci beaucoup. »

Après cet événement, Malia reporta de nouveau son attention sur le groupe qui arrivait. Le jour était totalement levé maintenant et le brouillard s’était dissipé, mais le ciel était gris et le jour semblait sombre. On voyait malgré tout assez loin maintenant. Le groupe qui arrivait n’en avait plus pour longtemps. Malia décida de se porter à leur rencontre. Une fois à leur niveau elle se planta devant le groupe et attendit que leur chef prit la parole. Il sembla que lui aussi attendait que Malia la prenne. Celui parlant en premier étant considéré comme inférieur en rang. Puisque Malia n’était pas dans l’armée, elle n’avait pas de rang, d’où la réticence du soldat à parler en premier. Malia prit donc la parole, mais de façon détournée pour ne pas perdre ce « combat ».

« Qu’avez vous à faire par ici soldats ? »

Le soldat tiqua. Surement il vit que maintenant il ne pouvait que répondre à la question et ainsi réellement prendre la parole et qui plus est en « premier ». Il répondit néanmoins.

« Nous venons prendre la garde de la barricade et la reconstruire pour pouvoir la tenir et empêcher une contre-attaque de la Résistance. C’est le conseiller Gruland qui nous envoie. »

« Très bien ! Je vous demanderai donc de vous tenir à vos ordres. Je vais me retirer avec mes troupes pour aller nous reposer. Allez-y ! »

Le soldat tiqua encore une fois mais ne dit rien et reprit son chemin vers la barricade. Malia de son coté regroupa ce qu’il restait des soldats qui étaient venus avec elle et ils reprirent le chemin de la place du marché d’où ils venaient précédemment.

[Fin de la quête "Contre-attaque"]
[Départ pour le grand Marché de l’Allée d’Honneurs]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [1] Entrée par la Rue Cyprès   

Revenir en haut Aller en bas
 
[1] Entrée par la Rue Cyprès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande gif entrée
» Recettes d'entrées en vidéo.
» A l'une des entrées de la catacombe...
» Une entrée fracassante
» Hall d'entrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité Brûleciel :: Le Quartier Central-
Sauter vers: